101, rue Bloor Ouest
Toronto ON, M5S 0A1
TÉL. : 416-961-8800
Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222
TÉLÉC. : 416-961-8822
info@oeeo.ca

Mot symbole de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario


Trouver un membre

École d’éducation Schulich de l’Université Nipissing

Demande de renouvellement d’agrément

Programme de formation professionnelle consécutif en plusieurs parties avec domaine d’études en enseignement de langues autochtones (connu sous le nom de programme en enseignement de l’anishnaabemwin langue seconde) menant à un diplôme en éducation.


DÉCISION DU COMITÉ D’AGRÉMENT

Agrément général assorti de conditions

Pour les motifs énoncés précédemment, le comité d’agrément estime que le programme de formation professionnelle suivant, offert par l’École d’éducation Schulich de l’Université Nipissing, satisfait essentiellement à la troisième, à la sixième, à la huitième et à la quatorzième condition et entièrement à toutes les autres exigences du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation en enseignement :

  • Programme de formation professionnelle consécutif en plusieurs parties avec domaine d’études en enseignement de langues autochtones menant à un diplôme en enseignement (connu sous le nom de programme en enseignement de l’anishnaabemwin langue seconde).

Le comité d’agrément accorde l’agrément général au programme, mais à certaines conditions énoncées ci-dessous, pour une période se terminant à la même date que la période d’agrément général des autres programmes de formation professionnelle offerts par l’établissement, soit le 23 juin 2016, ou pour une période modifiée en vertu de l’article 15 du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation en enseignement.

Exigences relatives à la troisième condition :

Pour que le programme satisfasse entièrement à la troisième condition, la doyenne de l’École d’éducation Schulich doit présenter des preuves jugées acceptables par le comité d’agrément que le programme respecte et reflète les normes d’exercice et de déontologie de l’Ordre. Pour que le programme réponde entièrement à cette condition, la doyenne pourrait soumettre au comité des preuves détaillées, telles que :

  • des travaux d’étudiants témoignant de l’utilisation des normes actuelles (2006)
  • des documents visuels appuyant les normes et visibles partout dans l’école d’éducation
  • la distribution de copies des normes aux étudiants et l’inclusion plus explicite de celles-ci au programme
  • des mesures démontrant que les membres du corps professoral veillent à ce que leurs cours respectent et reflètent les normes d’exercice et de déontologie de l’Ordre.

La doyenne doit soumettre ces preuves à l’Ordre dans les douze mois suivant la réception de la décision du comité d’agrément. Quand la doyenne aura fourni des preuves jugées acceptables par le comité d’agrément, le programme satisfera entièrement à la troisième condition. Exigences relatives à la sixième condition :
Pour que le programme satisfasse entièrement à la sixième condition, la doyenne de l’École d’éducation Schulich doit présenter des preuves jugées acceptables par le comité d’agrément que le programme permet à ses étudiants d’acquérir des connaissances en méthodologie de l’enseignement adéquates pour enseigner les langues autochtones aux cycles intermédiairesupérieur.

Pour que le programme réponde entièrement à cette condition, la doyenne pourrait soumettre au comité des preuves détaillées, telles que :

  • plans de cours de méthodologie de l’enseignement de langues autochtones démontrant que tous les cycles ont été abordés pendant la première partie du programme
  • travaux d’étudiants dans le cadre de cours de méthodologie de l’enseignement de langues autochtones démontrant que tous les cycles ont été abordés pendant la première partie du programme
  • lectures dans le cadre de cours de méthodologie de l’enseignement de langues autochtones démontrant que tous les cycles ont été abordés pendant la première partie du programme
  • autres preuves démontrant que les étudiants qui enseignent en vertu d’un certificat de qualification et d’inscription transitoire sont préparés à l’enseignement de langues autochtones aux cycles intermédiaire- supérieur après la première partie du programme.

La doyenne doit soumettre ces preuves à l’Ordre dans les deux années suivant la réception de la décision du comité d’agrément. Quand la doyenne aura fourni des preuves jugées acceptables par le comité d’agrément, le programme satisfera entièrement à la sixième condition.

Exigences relatives à la huitième condition :

Pour que le programme satisfasse entièrement à la huitième condition, la doyenne de l’École d’éducation Schulich pourrait présenter des preuves jugées acceptables par le comité d’agrément démontrant que le stage permet à tous les étudiants de prendre part à des situations se rapportant à chaque cycle.

Pour que le programme réponde entièrement à cette condition, la doyenne pourrait soumettre au comité des preuves détaillées, telles que :

  • des artefacts en lien avec le programme qui démontrent que les stages sont conformes aux normes réglementaires à l’égard des éléments qui sont source de préoccupation et qui pourraient inclure des tableaux récapitulatifs ou des copies de rapports d’évaluation de stages indiquant les cycles et les matières ayant fait l’objet d’un enseignement pendant le stage
  • un plan qui mentionne et décrit l’intention de la faculté d’améliorer les stages pour permettre aux étudiants du programme de participer, lorsque possible, à des stages à tous les cycles pour lesquels les enseignants agréés de langues autochtones sont qualifiés (jardin d’enfants à la 3e année, 4e-6e année, 7e-10e année, 11e-12e année)
  • une description des mécanismes d’assurance de la qualité mis en oeuvre par la faculté pour assurer le suivi des stages des étudiants du programme en enseignement de l’anishnaabemwin langue seconde et vérifier que ces stages amènent les étudiants à
    participer, sous la supervision d’enseignants agréés de l’Ontario, à des situations se rapportant à tous les cycles.

Étant donné le caractère unique du programme qui donne l’autorisation d’enseigner aux quatre cycles et les défis particuliers liés à l’organisation des stages, le comité d’agrément est prêt à accepter certaines expériences pédagogiques alternatives comme équivalentes à des expériences de stage dans deux cycles différents, en vue de satisfaire à l’exigence selon laquelle les étudiants doivent réaliser des stages dans chacun des cycles. Ces expériences alternatives pourraient inclure l’observation à distance, par vidéoconférence ou sur enregistrement vidéo, d’enseignants de langues autochtones dans jusqu’à deux cycles, avec discussion et réflexion dirigées par un membre du corps professoral du programme ou un enseignant associé. Les trimestres d’été du
programme peuvent également offrir aux étudiants des occasions d’acquérir des expériences alternatives d’observation et d’enseignement à différentes années.

La doyenne doit soumettre ces preuves à l’Ordre dans les deux années suivant la réception de la décision du comité d’agrément. Ce délai de deux ans permettra à la cohorte actuelle de terminer le programme, les changements entrant en vigueur à l’arrivée de la prochaine cohorte. Quand la doyenne aura fourni des preuves jugées acceptables par le comité d’agrément, le programme de formation en enseignement de l’anishnaabemwin langue seconde satisfera entièrement à la huitième condition.

Exigences relatives à la quatorzième condition :

Pour que le programme satisfasse entièrement à la quatorzième condition, la doyenne de l’École d’éducation Schulich doit présenter des preuves jugées acceptables par le comité d’agrément que l’établissement autorisé s’est engagé à assurer la qualité du programme en veillant à ce que les étudiants signalés à l’Ordre en vue de l’agrément possèdent des compétences linguistiques suffisantes et en instaurant des mesures qui témoignent de cet engagement.

Pour que le programme réponde entièrement à cette condition, la doyenne pourrait soumettre au comité des preuves détaillées, telles que :

  • mécanisme d’assurance de la qualité précédant l’admission ou la fin de la première partie du programme pour assurer que les étudiants dont le nom a été transmis à l’Ordre pour l’obtention d’un certificat de qualification et d’inscription transitoire possèdent un niveau de maîtrise suffisant de l’anishnaabemwin pour l’enseigner à tous les cycles
  • description des politiques et processus de l’établissement relatifs aux normes de compétence linguistique pour l’admission au programme et la réussite de celui-ci dans le but d’assurer que les diplômés du programme dont le nom a été transmis à l’Ordre pour l’obtention d’un certificat de qualification et d’inscription possèdent un niveau de compétence linguistique suffisant pour enseigner l’anishnaabemwin à tous les cycles.
  • description des mesures adoptées par l’établissement qui démontrent son engagement à aider les étudiants à acquérir des compétences linguistiques suffisantes pour enseigner l’anishnaabemwin à tous les cycles avant que leur nom soit transmis à l’Ordre pour l’obtention d’un certificat de qualification et d’inscription, par exemple :
    • cours de langue additionnels pour aider les étudiants à améliorer leurs compétences linguistiques tout au long du programme s’ils ne maîtrisent pas suffisamment la langue pour obtenir un certificat de qualification et d’inscription, selon les critères
      déterminés par l’université
    • dans le cas d’étudiants qui ne maîtrisent pas suffisamment la langue pour que leur nom soit transmis à l’Ordre pour l’obtention d’un certificat de qualification et d’inscription, un engagement de la part de l’École d’éducation Schulich que celle-ci ne transmettra pas leur nom à l’Ordre jusqu’à ce qu’ils aient atteint un niveau de compétence linguistique jugé suffisant pour enseigner l’anishnaabemwin à tous les cycles.

La doyenne doit soumettre ces preuves à l’Ordre dans les deux années suivant la réception de la décision du comité d’agrément. Quand la doyenne aura fourni des preuves jugées acceptables par le comité d’agrément, le programme satisfera entièrement à la quatorzième condition.

Comme l’exige l’article 16 (1) du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants, la doyenne de l’École d’éducation Schulich doit transmettre un plan décrivant les méthodes proposées pour satisfaire aux exigences énoncées ci-dessus et une estimation du délai requis pour y satisfaire, et ce, dans les six mois suivant la décision du comité d’agrément. De plus, elle rendra un rapport au comité d’agrément chaque année sur les progrès réalisés en vue de satisfaire aux conditions.

Comité d’agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
Le 11 octobre 2013


Modification de la date d’expiration

En vertu de l’alinéa (0.a) du paragraphe 15.2 du Règlement sur l’agrément, le comité d’agrément accorde une prolongation de un an, jusqu’au 23 juin 2017, de l’agrément général de ces programmes. Cette prolongation donne plus de temps à l’École d’éducation Schulich pour mettre en œuvre le programme de formation à l’enseignement prolongé en septembre 2015, tel que requis.

En outre, le comité d’agrément prolonge de un an les délais requis pour satisfaire aux conditions d’agrément.

Comité d’agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
27 août 2014


Retrait de conditions

Le 10 décembre 2014, le comité d’agrément a rendu la décision de supprimer les exigences relatives à la troisième condition du programme de formation professionnelle consécutif en plusieurs parties avec domaine d’études en enseignement de langues autochtones.

Le comité d’agrément a reconnu les progrès qu’a faits l’École d’éducation Schulich pour satisfaire aux exigences de la sixième, huitième et quatorzième condition du programme. Le comité attend le prochain rapport annuel.

Pour parvenir à sa décision, le comité d’agrément a examiné le rapport annuel de l’École d’éducation Schulich, y compris les plans de cours et les photos, lequel démontre que le programme est compatible avec les normes d’exercice et de déontologie et qu’il en tient compte.

Comité d’agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
Le 10 décembre 2014

 

Le 29 octobre 2015, le comité d’agrément a rendu la décision de supprimer les exigences relatives à la sixième, à la huitième et à la quatorzième condition du programme consécutif en plusieurs parties avec domaine d’études en enseignement de langues autochtones. Le programme est désormais agréé sans conditions.

Pour rendre sa décision, le comité d’agrément a tenu compte des renseignements fournis dans le rapport annuel de l’École d’éducation Schulich, dont les suivants :

  • plans de cours de la première partie du programme démontrant les méthodes d’enseignement des langues autochtones aux cycles intermédiaire-supérieur
  • documents relatifs aux plans et au programme confirmant que les étudiants effectueront un stage approprié dans les quatre cycles pour lesquels ils recevront l’autorisation d’enseigner les langues autochtones
  • outils et documents relatifs au programme vérifiant que les étudiants maîtrisent suffisamment la langue autochtone requise avant que leur nom soit transmis à l’Ordre pour l’obtention d’un certificat de qualification et d’inscription. 

Comité d’agrément 
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
Le 29 octobre 2015 


Décision concernant le rapport de vérification du programme de formation à l’enseignement prolongé

Lire la décision intégrale

Confirmation de l’agrément

Le comité d’agrément estime que les programmes de formation professionnelle suivants, offerts par l’École d’éducation de l’Université Nipissing, satisfont entièrement aux exigences du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation en enseignement en vigueur le 1er septembre 2015 :

  • Programme consécutif de formation à l’enseignement, avec domaines d’études pour enseigner aux cycles primaire-moyen, moyen-intermédiaire et intermédiaire-supérieur, menant à un baccalauréat en éducation
  • Programme concurrent de formation à l’enseignement, avec domaines d’études pour enseigner aux cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire, menant à un baccalauréat en éducation
  • Programme consécutif en plusieurs parties de formation à l’enseignement à l’intention des personnes d’ascendance autochtone (Premières Nations, Métis et Inuits), avec domaines d’études pour enseigner aux cycles primaire-moyen, menant à un baccalauréat en éducation ou à un certificat (connu sous le nom d’«Aboriginal Teacher Certification Program» ou «ATCP»)
  • Programme consécutif en plusieurs parties de formation à l’enseignement, avec domaines d’études pour enseigner les langues autochtones, menant à un diplôme en éducation (connu sous le nom de «Teacher of Anishnaabemwin as a Second Language Program» ou «TASL»)

Le comité confirme que l’agrément général de ces programmes demeurera en vigueur jusqu’au 23 juin 2017.

Le comité d’agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
Le 8 avril 2016


Décision du comité d’agrément

Décision

Conformément aux pouvoirs que lui confère le paragraphe 15.2 (5) du Règlement sur l’agrément et pour les motifs susmentionnés, le comité d’agrément rend la décision suivante.
Le comité d’agrément confirme que le programme suivant, tel que modifié, continue d’être admissible aux fins de l’agrément général sans condition jusqu’à la date d’expiration existante du 23 juin 2017 ou une période modifiée en vertu de l’article 15 du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation en enseignement :

  • Programme de formation professionnelle concurrent avec domaines d’études pour enseigner aux cycles primaire-moyen, moyen-intermédiaire et intermédiaire-supérieur menant à un baccalauréat en éducation.

Comité d’agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario
Le 1er juin 2016

 

101, rue Bloor Ouest, Toronto ON, M5S 0A1 / TÉL. : 416.961.8800 / Sans frais en Ontario : 1.888.534.2222 / TÉLÉC. : 416.961.8822 / info@oeeo.ca

© 2019 Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Back To Top