101, rue Bloor Ouest
Toronto ON, M5S 0A1
TÉL. : 416-961-8800
Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222
TÉLÉC. : 416-961-8822
info@oeeo.ca

Mot symbole de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario


Trouver un membre

Décision du comité d’agrément

Université Laurentienne - École des sciences de l’éducation

Demande d’agrément général pour le programme concomitant de formation professionnelle menant à un baccalauréat en éducation avec concentrations pour enseigner aux cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire


Introduction

Décision du comité d’agrément concernant la demande d’agrément général pour le programme concomitant de formation professionnelle menant à un baccalauréat en éducation avec concentrations pour enseigner aux cycles primaire-moyen et moyen­intermédiaire

Le 20 mai 2008, l’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne a présenté une demande d’agrément général pour le programme concomitant de formation professionnelle menant à un baccalauréat en éducation avec concentrations pour enseigner aux cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire.

Conformément au Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants, le comité d’agrément a chargé un sous-comité formé de six personnes :

  1. d’examiner le programme de formation professionnelle mentionné ci-dessus
  2. de jouer un rôle consultatif auprès du comité d’agrément en :
    1. rendant compte de ses conclusions au comité d’agrément
    2. formulant des recommandations au comité d’agrément concernant l’agrément général du programme concomitant de formation professionnelle menant à un baccalauréat en éducation avec concentrations pour enseigner aux cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire.

Le sous-comité a été formé conformément aux critères énoncés à l’article 6 du Règlement 347/02. Tous les membres du sous-comité d’agrément possèdent de l’expérience dans le domaine de la formation à l’enseignement et dans le processus d’agrément.

Le sous-comité a examiné un rapport d’autoévaluation du programme et de la documentation additionnelle, fournis par l’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne. Le sous-comité a également procédé à une visite des lieux, du 26 au 31 octobre 2008. Pendant la visite, le sous-comité a examiné les artefacts, mené des entrevues avec des membres de la faculté et des représentants des groupes intéressés, et examiné les ressources de l’établissement. Un représentant de l’Association canadienne des troubles d’apprentissage de Sudbury a fait une soumission publique concernant la qualité du programme. L’Association canadienne des troubles d’apprentissage de Sudbury est un autre endroit où les étudiantes et étudiants peuvent effectuer une formation préalable au stage.

Conformément à l’autorité que lui confère la Loi sur l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario et le Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants, le comité d’agrément a délibéré en vue de déterminer si le programme concomitant de formation professionnelle menant à un baccalauréat en éducation avec concentrations pour enseigner aux cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire de l’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne répond aux conditions d’agrément général.

Pour prendre sa décision, le comité d’agrément a examiné le rapport final du sous-comité, daté du 4 juin 2009, la réponse de la doyenne, datée du 4 juin 2009, concernant le rapport préliminaire du sous-comité, ainsi que les exigences du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants et du Règlement 184/97 sur les qualifications requises pour enseigner.


Décision du comité d’agrément prise à sa réunion du 11 juin 2009

Conditions et constatations

Les motifs de la décision du comité et les faits sur lesquels cette décision est basée sont indiqués ci-dessous :

1re condition

«Le fournisseur du programme doit être un établissement autorisé.»

Constatations

Le fournisseur du programme est un établissement autorisé.

L’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne est un établissement autorisé et peut offrir un programme de formation à l’enseignement. En janvier 2003, le Sénat de l’Université Laurentienne a approuvé à l’unanimité l’établissement du programme de baccalauréat en éducation de langue anglaise, et en avril 2003, l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario a accordé au programme l’agrément initial. Les documents de l’agrément initial de 2003 et la Loi de l’Université Laurentienne de 1960 confirment que l’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne peut offrir le programme concomitant de formation à l’enseignement.

Conclusion

En se basant sur l’information qui lui a été fournie pour l’évaluation, le comité d’agrément a déterminé que le programme satisfait entièrement à la première condition.

2e condition

«Le programme repose sur un cadre conceptuel clairement défini.»

Constatations

Le programme de formation professionnelle repose sur un cadre conceptuel clairement défini.

Le cadre conceptuel de l’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne inclut les éléments suivants : énoncé de mission de l’Université; énoncé de mission de l’École des sciences de l’éducation; engagement envers les Normes d’exercice de la profession enseignante et les Normes de déontologie de la profession enseignante. Les théories du constructivisme et du reconstructivisme social appuient et prolongent la mission de l’École des sciences de l’éducation, qui est de répondre aux besoins et aux aspirations des citoyens des régions, avec une disposition particulière pour les membres des Premières nations. Les énoncés de mission incluent la documentation à l’intention des étudiantes et étudiants sur les travaux et stages.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la deuxième condition.

3e condition

«Le programme est compatible avec ce qui suit et en tient compte :

  • les Normes d’exercice de la profession enseignante et les Normes de déontologie de la profession enseignante de l’Ordre,
  • les recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants,
  • l’intégration de la théorie et de la pratique dans la formation des enseignants.»

Constatations

La documentation démontre que le programme de formation professionnelle est compatible avec les Normes d’exercice de la profession enseignante, les Normes de déontologie de la profession enseignante, les recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants et l’intégration de la théorie à la pratique dans la formation des enseignants, et en tient compte.

Le programme concomitant accorde beaucoup d’importance au comportement éthique et au professionnalisme conformément aux Normes d’exercice de la profession enseignante et aux Normes de déontologie de la profession enseignante dans les travaux, la formation préalable au stage, les guides de stage et les ateliers offerts par l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario.

Le programme est compatible avec les recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants et en tient compte. Le cadre conceptuel sert de fondement au contenu et à la conception du programme, et à la recherche effectuée par la faculté. Cela démontre également l’engagement de la faculté à intégrer les recherches actuelles dans le programme et à mettre la théorie en pratique.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la troisième condition.

4e condition

«Le programme est actuel, fait référence au programme d’études de l’Ontario, tient compte des résultats des recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants et offre de vastes connaissances dans ses différents cycles et composantes.»

Constatations

Le programme est actuel, fait référence au programme d’études de l’Ontario, tient compte des résultats des recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants et offre de vastes connaissances sur les cycles et les composantes du programme.

Le programme est actuel, car les descriptions de cous font référence aux recherches, aux ouvrages et aux politiques relatives au curriculum de l’Ontario les plus à jour, ainsi qu’à la documentation reliée. Les guides de stage contiennent la législation actuelle sur l’éducation et les responsabilités de l’enseignant, et les Normes d’exercice de la profession enseignante et les Normes de déontologie de la profession enseignante. Les cours de méthodologie de l’enseignement offerts pendant l’année de formation professionnelle font beaucoup référence à la législation actuelle de l’Ontario. La priorité est accordée à faire connaître les recherches et ressources dans le domaine de l’éducation. Le programme comprend des ateliers sur les questions d’actualité en enseignement offerts par l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, le ministère de l’Éducation, les fédérations ontariennes affiliées et d’autres organismes communautaires professionnels.

Le programme fait référence au programme d’études de l’Ontario. Les plans de cours des cours de méthodologie et de base des cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire font largement référence au programme d’études et à la documentation de l’Ontario. Les professeurs qui enseignent ces cours utilisent des documents du ministère tels que Aboriginal Students and Self-Esteem: A Framework for Success in Lifelong Education. Le document du programme de maternelle du ministère de l’Éducation est largement utilisé.

Le programme tient compte des résultats des recherches les plus à jour dans le domaine de la formation des enseignants. Les principes directeurs du constructivisme et du reconstructivisme social présents dans la documentation, ainsi que les recherches ont contribué à la conception du programme concomitant et au choix du contenu des cours.

Le programme enseigne de vastes connaissances de base sur les cycles et les composantes du programme. Les étudiantes et étudiants utilisent les programmes-cadres du ministère de l’Éducation des cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire, et suivent une variété de cours de méthodologie et sur les matières du curriculum. Ils étudient également le développement et l’apprentissage humains, la gestion de classe, la législation relative à l’éducation, et d’autres sujets liés à l’enseignement. Les cours sont toujours conçus en tenant compte des cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire.

La communauté éducative que dessert l’Université Laurentienne comprend des communautés autochtones qui comptent un nombre important d’élèves des Première nations. La conception du bâtiment de l’École des sciences de l’éducation démontre une sensibilité envers les Autochtones. L’enseignement de Seven Grandfathers of the Anishinaabe sert de principe directeur à l’enseignement et à l’apprentissage, et apporte une nouvelle dimension au programme.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la quatrième condition.

5e condition

«Le programme comprend des cours théoriques, des cours de méthodologie de l’enseignement et des cours de base, et laisse suffisamment de place à la mise en pratique de la théorie.»

Constatations

Le programme comprend des cours théoriques, des cours de méthodologie de l’enseignement et des cours de base, et laisse suffisamment de place à la mise en pratique de la théorie.

Des théories du constructivisme et du reconstructivisme social choisies sont omniprésentes dans le programme de l’École des sciences de l’éducation. On s’appuie sur elles dans les cours de base qui donnent aux étudiantes et étudiants une formation théorique en sociologie et histoire de l’éducation, ainsi que dans les principes généraux de la psychologie de l’éducation et de l’éducation de l’enfance en difficulté, et du développement et apprentissage humains.

Le programme comprend des cours de méthodologie de l’enseignement et des cours de base. Pendant leur dernière année, les étudiants suivent des cours de méthodologie de l’enseignement et des cours de base adaptés aux cycles. Aux cycles primaire-moyen, des plans de cours sont fournis pour les cours de méthodologie dans les matières suivantes : musique, santé, études sociales, santé et éducation physique, art dramatique, sciences, mathématiques, langue et arts visuels. Les cours de méthodologie des cycles moyen-intermédiaire sont les suivants : musique, santé et éducation physique, sciences, études sociales, histoire, géographie, mathématiques, langue, sciences et technologie, français langue seconde et arts visuels. Les étudiants doivent aussi suivre un cours de méthodologie de l’enseignement.

Pendant le programme de formation initiale, les étudiants doivent suivre les deux cours de base suivants : Psychologie de l’éducation et éducation de l’enfance en difficulté, qui porte sur les principes généraux de la psychologie de l’éducation et de l’éducation de l’enfance en difficulté; et Éducation et scolarité, qui fournit des connaissances de base en sociologie et en histoire de l’éducation. Pendant leur dernière année (formation professionnelle), les étudiantes et étudiants suivent également un cours de base intitulé Aspects sociaux et juridiques en éducation, qui met l’accent sur les questions sociales et juridiques en éducation. Le cours Aspects sociaux et juridiques en éducation met également l’accent sur les lois scolaires appropriées aux cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire, et donne un aperçu de la gestion scolaire en Ontario, y compris la gestion des écoles des Premières nations.

Le programme laisse suffisamment de place à la mise en pratique de la théorie. Le programme prévoit l’apprentissage de la théorie et sa mise en pratique. Par exemple, les cours de méthodologie des cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire permettent la mise en pratique de la théorie. Le cours intitulé Préparation au stage initial permet aux étudiants de comprendre et de mettre en pratique les éléments de la salle de classe reliés aux grandes théories du développement et de l’apprentissage humains, et aux stades et styles de développement cognitif, physique, émotif et social qui influencent la perception et les besoins des élèves. En plus des cours théoriques en classe, le stage donne aux étudiants l’expérience en classe dont ils auront besoin. La faculté indique que la formation préalable au stage, qui se fait après trois années d’étude au baccalauréat, a pour but d’amener les étudiants à faire des liens entre la théorie et la pratique. La faculté se base sur la pratique pour élaborer la théorie et s’inspire, entre autres, de la théorie des intelligences multiples dans sa planification de cours.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la cinquième condition.

6e condition

«L’organisation et la structure du programme conviennent au contenu des cours.»

Constatations

L’organisation et la structure du programme conviennent au contenu des cours.

Le programme se base sur une vision générale de l’enseignement, des écoles et des attentes de la société pour favoriser le développement de compétences professionnelles. Pendant le programme de formation initiale, les étudiantes et étudiants suivent des cours obligatoires en psychologie, en éducation et scolarité, et en applications informatiques, en plus d’autres cours d’intégration offerts par d’autres facultés de l’Université Laurentienne. Les cours de base que suivent les étudiants avant leur année de formation professionnelle les aident à comprendre le fonctionnement d’un classe et les raisons qui justifient la conception du programme et les méthodes pédagogiques. Les cours suivis durant l’année de formation professionnelle (dernière année) portent surtout sur le programme et l’enseignement, et sur les cours de méthodologie qui appuient les étudiants dans leur planification d’activités d’apprentissage pour les cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire.

Les attentes des stages envers les étudiants augmentent à mesure qu’ils avancent dans le programme de formation initiale et le programme de formation professionnelle. Les stages graduels et structurés, commencent par une formation préalable au stage, sont suivis d’un stage au mois de mai de la dernière année du baccalauréat, et aboutissent à trois stages pendant l’année de formation professionnelle. Ainsi, les étudiants commencent par suivre les cours de base généraux, et suivent ensuite les cours axés sur l’enseignement aux cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la sixième condition.

7e condition

«Les étudiants sont informés de leurs progrès et évalués de façon continue tout au long du programme.»

Constatations

Les étudiants sont informés de leurs progrès et évalués de façon continue tout au long du programme.

Les travaux et stages des étudiantes et étudiants du programme concomitant de formation professionnelle sont évalués de façon continue pendant le programme de formation initiale et l’année de formation professionnelle. Les étudiants connaissent les méthodes d’évaluation du programme et peuvent se référer à la documentation qui explique les diverses stratégies d’évaluation utilisées dans chacun des cours qui comprennent une évaluation. Les descriptions de cours expliquent les travaux que devront faire les étudiants et les dates auxquelles ils devront les remettre, et certains travaux incluent l’horaire des rencontres pendant lesquelles les étudiants recevront des commentaires.

Les guides de stage fournissent des exemples d’évaluations formatives et sommatives des stages, indiquent les délais accordés pour les évaluations de stages et le nom des professeurs qui ont effectué les évaluations. La documentation fournit des tableaux d’observation, des tableaux des réalisations, et des plans d’amélioration du stage pour guider l’évaluation des étudiants et leur progrès pendant le stage.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la septième condition.

8e condition

«Le programme comprend un stage qui satisfait aux exigences énoncées au paragraphe 9 (2) du Règlement 347/02. Les exigences concernant le stage sont les suivantes :

  • Le stage comprend des périodes d’observation et d’enseignement pratique dans des situations d’enseignement, dans des écoles ou d’autres lieux où l’on enseigne le programme d’études de l’Ontario ou dans des lieux approuvés par l’Ordre.
  • Il est effectué conformément aux exigences du Règlement de l’Ontario 184/97.
  • Le stage permet à chaque étudiant de prendre part à des situations se rapportant à chaque cycle et à au moins une des matières du programme qui le concerne.
  • Un éducateur expérimenté encadre les étudiants et évalue leur stage.
  • Un membre du corps professoral est affecté à chaque étudiant à titre de conseiller.»

Constatations

Le programme comprend un stage qui satisfait aux exigences requises. Les étudiantes et étudiants participent à des périodes d’observation et d’enseignement pratique dans des situations d’enseignement, dans des écoles ou d’autres lieux où l’on enseigne le programme d’études de l’Ontario ou dans des lieux approuvés par l’Ordre. Le stage est effectué conformément aux exigences du Règlement 184/97. Les étudiants font trois stages, d’une durée totale de 85 jours. Le stage permet à chaque étudiant de prendre part à des situations se rapportant à chaque cycle et à au moins une des matières du programme qui le concerne. Un éducateur associé encadre les étudiants et rempli les formulaires d’évaluation formative et sommative selon l’expérience de stage des étudiants. Un membre du corps professoral est affecté à chaque étudiant à titre de conseiller.

Le stage de l’année de formation professionnelle peut se faire dans des écoles du
Rainbow District School Board ou du Sudbury Catholic District School Board, et dans la Lakeview School de la M’Chigeeng First Nation Community sur l’île Manitoulin.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la huitième condition.

9e condition

«La réussite du programme est subordonnée à la réussite du stage.»

Constatations

La réussite du programme est subordonnée à la réussite du stage.

La réussite du programme concomitant de formation professionnelle menant à un baccalauréat en éducation est subordonnée à la réussite du stage initial de la dernière année (3e ou 4 année) du programme de formation initial et du stage de l’année de formation professionnelle (4e ou 5e année). Avant d’entreprendre le stage initial de leur 4e année d’études, les stagiaires doivent avoir suivi avec succès trois formations préalables au stage.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la neuvième condition.

10e condition

«Les cours de méthodologie de l’enseignement conviennent aux cycles auxquels ils se rapportent.»

Constatations

Les cours de méthodologie de l’enseignement sur les cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire conviennent aux cycles auxquels ils se rapportent.

Les cours de méthodologie de l’enseignement conviennent aux cycles auxquels ils se rapportent. Les cours de méthodologie sont conforment aux cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire du programme. Les cours Stratégies pédagogiques aux cycles primaire-moyen et Stratégies pédagogiques aux cycles moyen-intermédiaire portent sur les composantes méthodologiques telles que les stratégies pédagogiques, la gestion de classe et l’informatique. Le cours Préparation au stage de formation professionnelle aborde également les composantes méthodologiques.

Tous les cours de cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire, ainsi que les cours de cycle intermédiaire qui concernent les étudiants, tiennent compte des objectifs et résultats qui relient l’apprentissage et les apprenants de ces cycles. Les plans de cours sont détaillés et incluent le contenu des cours, les ressources, les travaux que les étudiants devront effectuer et les procédures d’évaluation. Même si les sujets d’études de certains cours de méthodologie des cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire sont identiques, leur contenu et leurs travaux sont conforment au curriculum du Ministère, aux documents de politique et aux caractéristiques du développement des élèves de chaque cycle. Les travaux effectués par les étudiants sont appropriés aux cycles.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la dixième condition.

11e condition

«Les cours théoriques et de base portent, entre autres, sur le développement et l’apprentissage humains, ainsi que sur les textes législatifs et les politiques gouvernementales qui se rapportent à l’éducation.»

Constatations

Les cours théoriques et de base portent, entre autres, sur le développement et l’apprentissage humains, ainsi que sur les textes législatifs et les politiques gouvernementales qui se rapportent à l’éducation.

Les étudiantes et étudiants doivent suivre les deux cours théoriques et de base suivants, dans le cadre de leur programme de formation initiale :

Psychologie de l’éducation et éducation de l’enfance en difficulté; ce cours examine le développement humain, la cognition, les théories de l’apprentissage, la motivation et les évaluations psychologiques et éducatives. De plus, l’ensemble du programme traite des questions relatives aux Premières nations et à l’éducation de l’enfance en difficulté.
Éducation et scolarité; il s’agit d’un cours qui initie les étudiants à la philosophie de l’éducation et aux conceptions sociales de l’enfance et de l’apprentissage.

Les portfolios des étudiants témoignent de l’intégration en classe de la recherche sur le développement humain.

Pendant l’année de formation professionnelle, les étudiants suivent le cours théorique et de base Aspects sociaux et juridiques en éducation, qui met l’accent sur les questions sociales et juridiques de l’éducation, surtout en Ontario. Dans ce cours, ils se familiarisent avec les aspects juridiques de l’enseignement, l’organisation de la scolarité en Ontario, et la façon dont sont régies les écoles des Premières nations. De plus, le guide de stage fait référence à la Loi sur la profession enseignante, à la Loi sur les services à l’enfance et à la famille, à la Loi sur l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario et à la section Fonctions de l’enseignant de la Loi sur l’éducation. Des ateliers sur les questions juridiques et d’autres facteurs qui ont des répercussions sur les écoles sont offerts par le ministère de l’Éducation.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la onzième condition.

12e condition

«La composition du corps professoral est telle qu’il existe un équilibre approprié entre :

  • les personnes qui possèdent les titres universitaires appropriés,
  • les personnes qui possèdent l’expérience appropriée dans le domaine de l’enseignement,
  • les personnes qui possèdent les compétences appropriées dans les différents cycles et composantes du programme.».

Constatations

Les preuves indiquent que la composition du corps professoral est telle qu’il existe un bon équilibre entre les personnes qui possèdent les titres universitaires appropriés, de l’expérience appropriée dans le domaine de l’enseignement et des compétences dans les différents cycles d’enseignement et composantes du programme.

Les membres de la faculté possèdent les titres universitaires appropriés. Les professeurs permanents et les chargés de cours possèdent un doctorat, et les autres membres de la faculté possèdent un diplôme d’études supérieures. Les membres de la faculté participent à la rédaction d’études savantes.

Les membres de la faculté possèdent l’expérience appropriée en enseignement, en recherche et en administration dans le domaine de l’enseignement. Certains professeurs possèdent de l’expérience en élaboration de programmes-cadres et de documentation pour le ministère de l’Éducation de l’Ontario.

Les membres de la faculté possèdent les compétences appropriées, dont des travaux universitaires et de l’enseignement, ou encore de la recherche universitaire sur l’enseignement aux cycles primaire, moyen et intermédiaire, et sur les matières de base des trois cycles.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la douzième condition.

13e condition

«L’établissement autorisé s’est doté de mécanismes de contrôle interne adéquats visant à protéger l’intégrité des dossiers des étudiants inscrits au programme.»

Constatations

L’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne s’est dotée de mécanismes de contrôle interne adéquats visant à protéger l’intégrité des dossiers des étudiantes et étudiants inscrits au programme.

L’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne s’est dotée de mécanismes de contrôle interne adéquats visant à protéger l’intégrité des dossiers des étudiants inscrits au programme concomitant de formation professionnelle. Les dossiers des élèves sont rangés de façon sécuritaire et leur accès est contrôlé.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la treizième condition.

14e condition

«L’établissement autorisé s’est engagé à améliorer sans cesse le programme et à en assurer la qualité et, s’il s’agit d’un programme existant, il a mis en place des mesures qui témoignent de cet engagement.»

Constatations

L’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne s’est engagée à améliorer sans cesse le programme et à en assurer la qualité, et elle a mis en place des mesures qui témoignent de cet engagement.

L’École des sciences de l’éducation a reçu beaucoup de commentaires sur le programme, et particulièrement sur les stages. Parmi les mesures d’assurance de la qualité, notons les commentaires des membres de la faculté et des étudiantes et étudiants sur le programme, les commentaires d’un comité consultatif actif de la formation des enseignants, et les commentaires des intervenants dans le domaine de l’éducation, tels que les conseils scolaires et les communautés des Premières nations sur la conception et les composantes du nouveau programme de l’École des sciences de l’éducation. Dans son engagement à améliorer sans cesse le programme, l’École des sciences de l’éducation examine des stratégies de recrutement d’étudiants parmi les minorités visibles, les Premières nations et les adultes. La convention collective exige des évaluations formelles des professeurs. De plus, comme beaucoup de facultés, on a recours à de l’évaluation de mi-session pour obtenir les commentaires des étudiants sur leur enseignement (programme arrêter-commencer-continuer).

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la quatorzième condition.

15e condition

«Un comité consultatif de la formation des enseignants ou une entité semblable joue un rôle consultatif ou de liaison à l’égard du programme.»

Constatations

L’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne a un comité consultatif de la formation des enseignants ou une entité semblable qui joue un rôle consultatif ou de liaison à l’égard du programme.

Le programme concomitant de formation à l’enseignement a un comité consultatif de la formation des enseignants et un comité de liaison de la formation à l’enseignement qui jouent un rôle consultatif ou de liaison à l’égard du programme.

Conclusion

Le programme satisfait entièrement à la quinzième condition.


Décision du comité d’agrément

Programme concomitant de formation professionnelle – cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire

Pour les raisons énoncées précédemment, le comité d’agrément considère que le programme concomitant de formation professionnelle menant à un baccalauréat en éducation avec concentrations pour enseigner aux cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire satisfait entièrement aux exigences du Règlement 347/02 sur l’agrément des programmes de formation des enseignants.

Le comité d’agrément accorde donc l’agrément général pour une période de sept ans (soit jusqu’au 11 juin 2016) ou pour une période plus courte si le comité d’agrément ou l’École des sciences de l’Éducation de l’Université Laurentienne en font la demande ou l’approuvent.

Comité d'agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario
Le 11 juin 2009


Modification de la date d’expiration

En vertu du l’alinéa (0.a) du paragraphe 15.2 du Règlement sur l’agrément, le comité d’agrément accorde la prolongation, jusqu’au 11 juin 2017, de l’agrément général du programme de formation professionnelle concomitant avec domaines d’études aux cycles primaire-moyen et moyen-intermédiaire, menant à un baccalauréat en éducation. Cette prolongation donnera plus de temps à l’École d’éducation de l’Université Laurentienne de mettre en œuvre le programme de formation à l’enseignement prolongé en septembre 2015, tel que requis. 

Comité d’agrément
Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario

Le 26 juin 2014

101, rue Bloor Ouest, Toronto ON, M5S 0A1 / TÉL. : 416.961.8800 / Sans frais en Ontario : 1.888.534.2222 / TÉLÉC. : 416.961.8822 / info@oeeo.ca

© 2019 Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Back To Top