101, rue Bloor Ouest
Toronto ON, M5S 0A1
TÉL. : 416-961-8800
Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222
TÉLÉC. : 416-961-8822
info@oeeo.ca

Mot symbole de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario


Trouver un membre

Avril 2010, numéro 5

Questions d'intérêt public

Nous vous remercions de vous intéresser aux renseignements publiés par l'Ordre.

Dans ce numéro :

 


Coup de pouce linguistique dans un bain culturel

Deux programmes d'aide aux nouveaux immigrants et élèves de familles majoritairement anglophones de la région d'Ottawa remportent beaucoup de succès. Le Programme d'appui aux nouveaux arrivants (PANA) aide les élèves provenant de pays tels le Congo, Djibouti, Haïti et la Somalie à améliorer leurs compétences linguistiques en français avant de joindre une classe régulière.

Nombre d'élèves ont déjà une certaine connaissance du français grâce à l'influence de leurs parents ou parce qu'ils ont fréquenté des écoles de langue française dans leur pays d'origine. La guerre ou des perturbations politiques ont interrompu leur scolarité, parfois pour une longue période. Plusieurs ont passé des années dans des camps de réfugiés sans éducation officielle.

«Vous avez été déracinés, comme cette plante. Pour survivre dans votre nouveau pays, il faut développer de nouvelles racines», déclare Gilberte Bissonnette, EAO, enseignante de l'école Le Carrefour, alors qu'elle présente un nouveau concept à ses élèves. En outre, Mme Bissonnette leur fait découvrir la culture canadienne en les amenant dans des musées, en leur faisant faire de la raquette et en leur apprenant à faire des crêpes.

Le programme Actualisation linguistique en français (ALF) appuie les élèves qui ont grandi au sein d'une culture à dominance anglophone, dans laquelle ils entendent et parlent l'anglais à la maison, et qui doivent améliorer leurs compétences en français pour joindre une classe de langue française. Dans certains cas, des petits groupes d'ALF travaillent hors de la classe, et dans d'autres, l'appui est donné dans la classe.

Grâce à la classe d'accueil, les élèves ont le temps de s'acclimater avant de fréquenter une école secondaire ordinaire. Quand ils entrent dans une école secondaire régulière après avoir suivi le programme, on a mis toutes les chances de leur côté pour qu'ils réussissent. Une fois que les élèves ont suivi le PANA ou le programme ALF, ils sont mieux outillés pour parler et écrire en français, et on les met souvent dans une classe du prochain niveau.

Vous pouvez lire l'article «Coup de pouce linguistique dans un bain culturel» au complet dans Pour parler profession.

Haut de la page


Patience et souplesse sont cruciales dans la recherche d'un emploi en enseignement

Le marché de l'emploi pour les nouvelles enseignantes et les nouveaux enseignants s'est davantage rétréci en 2009.

D'après le rapport sur la transition à l'enseignement de 2009 récemment publié, les enseignants nouvellement agréés de l'Ontario trouvent peu ou pas de travail. La plupart montrent toutefois qu'ils sont prêts à persévérer dans leur choix de carrière et à patienter des mois, voire des années, pour décrocher un emploi à plein temps en enseignement.

La tendance observée depuis les quatre dernières années se poursuit, soit celle d'un marché saturé pour les pédagogues qualifiés pour enseigner en anglais. Les nouveaux diplômés qui peuvent enseigner en français, marché traditionnellement plus vigoureux, ont assisté à une baisse de la demande. Ce sont toutefois les enseignantes et enseignants néo-canadiens qui sont les plus touchés par le resserrement du marché, suivis des diplômés de collèges frontaliers.

Le sondage rapporte aussi que la profession perd de son intérêt. Après avoir reçu des demandes de quelque 16 000 postulants il y a trois ans, les universités ontariennes ont vu les demandes d'admission aux programmes de formation à l'enseignement tomber à moins de 12 000 en 2009.

Haut de la page


Pour parler profession - Pour s'informer sur l'éducation en Ontario

La revue primée de l'Ordre, fort éducative et bien conçue, ne s'adresse pas uniquement aux enseignantes et enseignants; elle renferme une foule de renseignements pour quiconque cherche des ressources dans le domaine de l'éducation.

Par exemple, prenons le dernier numéro.

En plus de Coup de pouce linguistique dans un bain culturel et la transition à l'enseignement de 2009, la chronique Un enseignant exemplaire présente certains des meilleurs enseignants de la province. Faites connaissance avec les enseignantes et enseignants qui façonnent nos écoles de façon positive, comme Muriel Sawyer, EAO, récipiendaire du Prix du premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement de 2009. Tout au long de ses 35 ans de carrière, Mme Sawyer a enseigné la langue ojibwe aux enfants anishinaabes et non-autochtones.

Cyberespace montre quelques-uns des meilleurs sites web à l'intention des élèves, des enseignantes et enseignants, et des parents. La plus récente chronique recense des moteurs de recherche, des vidéos et d'autres ressources utiles pour les pédagogues et leurs élèves. Une section contient les archives, qui vous permettent de consulter tous les meilleurs sites en un clic de souris.

Vous cherchez des livres recommandés par les enseignantes et enseignants? Lu, vu, entendu présente des romans pour les enfants et maints ouvrages traitant de sujets tels que la théorie de l'apprentissage, la littératie, les mathématiques, les sciences, la psychologie et bien plus.

Pour parler profession est une publication trimestrielle qui contient une foule de renseignements à l'intention de toutes les personnes qui s'intéressent à l'éducation en Ontario. Pour consulter un des numéros antérieurs, rendez-vous dans notre site web, où ils sont indexés.

Haut de la page


Les enseignantes et enseignants agréés de l'Ontario : Qui sont-ils?

D'où viennent les membres de l'Ordre? Quelles sont leurs qualifications? Quels sont les cours de perfectionnement professionnel agréés par l'Ordre qui sont les plus populaires? Comment l'Ordre a-t-il traité les plaintes formulées contre des membres de la profession enseignante?

Vous trouverez les réponses à toutes ces questions et d'autres dans le site web de l'Ordre.

Tandis que vous consultez les statistiques, pourquoi ne pas prendre quelques minutes pour jeter un coup d'œil aux pages publiques de notre site, où vous découvrirez comment nous servons l'intérêt du public, entre autres, en faisant la promotion du professionnalisme des enseignants, en encourageant les normes d'éducation et en agréant les programmes de formation à l'enseignement.

Haut de la page


Cyberbulletin Questions d'intérêt public

Vous avez des questions ou des idées pour des articles? Veuillez nous écrire à info@oeeo.ca.

Pour annuler votre abonnement au présent cyberbulletin, rendez-vous à Questions d'intérêt public.

101, rue Bloor Ouest, Toronto ON, M5S 0A1 / TÉL. : 416.961.8800 / Sans frais en Ontario : 1.888.534.2222 / TÉLÉC. : 416.961.8822 / info@oeeo.ca

© 2019 Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Back To Top