101, rue Bloor Ouest
Toronto ON, M5S 0A1
TÉL. : 416-961-8800
Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222
TÉLÉC. : 416-961-8822
info@oeeo.ca

Mot symbole de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Ontario College of Teacher

Trouver un membre

Un sondage révèle une hausse de la confiance dans l’éducation publique

07 septembre 2004

Un sondage de l’Ordre met en relief les ressemblances et les divergences d’opinion entre les enseignants et les parents.

Le 7 septembre 2004 (Toronto) – Les Ontariens affirment que les élèves d’aujourd’hui sont mieux préparés que ceux de la génération précédente. Du côté des enseignants, le manque de temps pour préparer des leçons, enseigner la matière et corriger les travaux représente le principal défi.

Le deuxième sondage de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario sur l’état de la profession enseignante montre une hausse de la confiance des enseignants dans l’éducation publique.

«Le public respecte le travail des membres de la profession, plus encore que ne le croient les enseignantes et les enseignants», affirme Marilyn A. Laframboise, présidente du conseil de l’ordre professionnel chargé de réglementer les 193 000 éducateurs certifiés de la province.

L’opinion des enseignants et de la population demeure cependant fort partagée en ce qui concerne les tests provinciaux. En effet, contrairement au public, les enseignants s’opposent farouchement à l’utilisation de ces tests pour l’évaluation du personnel et des écoles ou pour la répartition des fonds aux écoles et conseils scolaires. Ainsi, 79 % des enseignants s’opposent à l’idée que ces tests servent à évaluer leur rendement. Même si 28 % des répondants du public sont également contre, 45 % y sont favorables.

Le sondage téléphonique, auquel ont participé plus de 1 000 enseignants et 500 membres du public, explorait les sources de satisfaction professionnelle des enseignants, leur influence lorsqu’il s’agit d’inspirer et de préparer les élèves pour leur avenir, l’efficacité des écoles dans la collectivité, ainsi que l’évaluation des élèves, des enseignants et des écoles.

Le sondage de l’Ordre sur l’état de la profession enseignante en Ontario révèle que :

  • les Ontariens croient que les élèves d’aujourd’hui sont mieux préparés que ceux de la génération précédente en informatique et en technologie (87 %), en sciences (49 %) et en mathématiques (41 %)
  • les enseignants (80 %) et les parents (54 %) jugent que les écoles enseignent bien le programme
  • environ 60 % pensent que les enseignants inspirent les élèves à travailler fort à l’école, à entreprendre des études postsecondaires et à réussir dans la vie
  • 64 % des enseignants disent avoir confiance dans le système d’éducation -- ce pourcentage se chiffrait à 50 % l’an dernier
  • les enseignants jugent que la profession (79 %), leur école (80 %) et eux-mêmes (89 %) font du bon travail
  • 80 % des enseignants déclarent qu’ils tirent leur plus grande satisfaction d’aider les élèves à apprendre et s’épanouir, mais bon nombre d’entre eux trouvent qu’on leur en demande davantage chaque année.

La maison de recherche sur la clientèle et l’opinion publique COMPAS a effectué l’étude au nom de l’Ordre. La marge d’erreur est de 3,1 % pour le sondage des 1 000 enseignants et de 4,4 % pour le sondage du public, soit un taux d’exactitude de 19 sur 20.

Les enseignants et le public jugent que les compétences linguistiques, le sens éthique au travail, les mathématiques et les compétences sociales et interpersonnelles sont plus importants pour l’avenir de l’élève que les compétences artistiques, la constitution athlétique, le civisme ou la générosité de cœur. Les deux groupes s’accordent toutefois pour donner la priorité au développement des compétences linguistiques. Le public juge en outre que les élèves n’ont pas réalisé d’importants progrès au chapitre des connaissances littéraires par rapport à la génération précédente.

«Les Ontariennes et les Ontariens sont d’avis que les enseignants font du bon travail, que la qualité de l’éducation s’améliore et que les enseignantes et les enseignants inspirent les enfants à exceller. À l’instar de la profession, le public a la réussite des élèves à cœur, mais il veut être rassuré et demande des comptes», affirme M me Laframboise.

Le registrateur de l’Ordre, Doug Wilson, déclare que les résultats du sondage reflètent les impressions et les sentiments généraux par rapport à l’éducation publique en Ontario et qu’ils serviront à provoquer la discussion et les changements qui s’imposent.

«Le bon travail et le très grand professionnalisme des enseignants sont remarqués et applaudis, ajoute M. Wilson. Le sondage constitue un autre moyen d’établir un dialogue entre les enseignants et le public.»

«Peu d’organismes ont le courage de sonder l’opinion de leurs membres et de la population. Ce sondage est tout à l’honneur de la profession enseignante», déclare Conrad Winn, président de COMPAS. Un examen honnête des sentiments de ses membres et du public sur l’éducation d’aujourd’hui ne peut que profiter à la profession.»

L’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario a pour mandat de réglementer la profession enseignante dans l’intérêt du public. Il établit des normes d’exercice de la profession et de déontologie, mène des audiences disciplinaires et agrée les programmes de formation professionnelle pour ses 190 000 membres travaillant au sein d’écoles et d’établissements financés par les fonds publics de la province. L’Ordre est l’organisme d’autoréglementation qui compte le plus grand nombre de membres au Canada. Pour consulter les résultats du sondage, rendez-vous au site de l’Ordre à www.oct.ca.

Renseignements :

Gabrielle Barkany
Téléphone : 416-961-8800, poste 221
Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222, poste 221
Courriel : gbarkany@oct.ca

101, rue Bloor Ouest, Toronto ON, M5S 0A1 / TÉL. : 416-961-8800 / Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222 / TÉLÉC. : 416-961-8822 / info@oeeo.ca

© 2019 Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Back To Top