101, rue Bloor Ouest
Toronto ON, M5S 0A1
TÉL. : 416-961-8800
Sans frais en Ontario : 1-888-534-2222
TÉLÉC. : 416-961-8822
info@oeeo.ca

Mot symbole de l'Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Ontario College of Teacher

Trouver un membre

La ministre remercie l’Ordre de son engagement continu pour l’éducation et la protection des élèves, et apprécie la valeur de son rôle en éducation

01 mars 2018

Indira Naidoo-Harris

«Vous veillez à ce que nous restions sur la bonne voie, et ce, très concrètement», a affirmé Indira Naidoo-Harris, ministre de l’Éducation de l’Ontario dans son allocution au conseil aujourd’hui. Elle participait à la réunion du conseil dans le cadre de sa visite annuelle à l’Ordre. Elle a reconnu la valeur de notre travail et a déclaré qu’elle était «impatiente de travailler avec nous pour créer des milieux d’apprentissage de grande qualité pour les élèves, les pédagogues et les communautés».

La ministre a exprimé sa vision du système d’éducation publique de l’Ontario, lequel devrait offrir des milieux d’apprentissage plus équitables et plus inclusifs, procurer un meilleur bien-être et protéger davantage les élèves, en particulier contre les mauvais traitements d’ordre sexuel.

«Protéger les élèves est essentiel, car les enfants sont vulnérables», a-t-elle déclaré. Bien que la Loi de 2016 protégeant les élèves ait renforcé cette protection, son gouvernement propose maintenant d’y apporter des modifications supplémentaires, dont :

  • ajouter la définition d’actes qui constituent des mauvais traitements d’ordre sexuel entraînant la révocation obligatoire de l’autorisation d’enseigner;
  • prévoir des sanctions plus sévères pour les membres reconnus coupables de mauvais traitements d’ordre sexuel;
  • offrir des services d’appuis aux élèves dans les cas d’allégation de mauvais traitements.

Les changements proposés à la Loi protégeant les élèves permettront de l’harmoniser avec la Loi sur les professions de la santé réglementées, laquelle a été récemment modifiée.

«Les mauvais traitements d’ordre sexuel sont inacceptables, quels qu’ils soient», a dit la ministre. Elle souhaite aussi «renforcer la capacité de l’Ordre à réagir aux cas de faute professionnelle» et lui donner l’«autorité de révoquer l’autorisation d’enseigner dans le meilleur intérêt de la sécurité des élèves».

Mme Naidoo-Harris a reconnu le rôle de leadership que nous jouons dans le domaine de l’éducation, en particulier en élaborant un cours menant à une qualification additionnelle pour enseigner aux élèves LGBTQ afin d’offrir des milieux d’apprentissage inclusifs.

Elle a aussi reconnu certains défis que doit surmonter le conseil, notamment les longues échéances pour la nomination au conseil des membres représentant le public en cas de postes vacants. La ministre a ajouté que son équipe était en train de travailler afin d’accélérer le processus tout en examinant la façon dont son ministère pouvait améliorer ses processus internes.

De plus, Mme Naidoo-Harris a remercié l’Ordre pour ses efforts continus pour améliorer la transparence, son dévouement pour le professionnalisme des enseignants, et ses «précieux conseils» aux enseignantes et enseignants agréés de l’Ontario. Il lui tarde de travailler de près avec l’Ordre pour «veiller à la réussite des élèves en classe, dans leur communauté et dans le monde».

101, rue Bloor Ouest, Toronto ON, M5S 0A1 / TÉL. : 416.961.8800 / Sans frais en Ontario : 1.888.534.2222 / TÉLÉC. : 416.961.8822 / info@oeeo.ca

© 2019 Ordre des enseignantes et des enseignants de l'Ontario

Back To Top